To carte de prévention, ou Not to carte de prévention ?

To carte de prévention, ou Not to carte de prévention ?

Un article récemment lu dans la presse spécialisée, allié à une mésaventure récente qui m’a envoyée aux urgences au terme d’une sortie Frappadingues, m’a amenée à m’interroger sur la question des infos et du matos que nous transportons sur nous en entraînement ou lors des compétitions diverses, mais aussi sur les papiers d’identité que nous avons (plutôt pas) avec nous lorsque nous sortons courir, ou rouler.

La question se pose un peu moins pour les nageurs, à moins évidemment de posséder un passeport imperméable (j’ai testé, ils ne le sont pas, même avec un timbre fiscal de 75 euros collé dessus).

Que mettez-vous dans vos poches lorsque vous sortez courir ou rouler ? Pour ma part, en vélo, je n’ai même pas de quoi réparer ma roue si je viens à crever, étant donné que je ne sais pas plus changer celle de mon vélo que celle de ma voiture. Cela dit ça s’apprend, je sais, un jour peut-être…En attendant j’ai mémorisé le numéro de Monsieur, pour qu’il vienne me chercher quand ça m’arrive !

Pour ce qui est de courir, l’impératif pour moi, c’est d’avoir ma ventoline en poche. Pleine, la cartouche de ventoline, sinon ça ne sert à rien et ça fait peur à ceux qui courent avec vous quand ils se rendent compte que ce n’est pas un Solex qui les suit. Mais si je suis seule en pleine nature, et qu’il m’arrive quelque chose, qui saura qui je suis, qui joindre pour les prévenir (en effet, comme toute bonne proprio de portable qui se respecte, j’ai un code secret ultra compliqué à mémoriser pour déverrouiller le téléphone. Bonne chance à ceux qui voudraient éventuellement joindre mes proches grâce au-dit téléphone), où j’habite, et notamment, si j’ai des problèmes, allergies ou contre-indications à prendre en compte ?

L’article dont je parlais, publié par le site Esprit running, suggère le port d’une carte de sécurité contenant ces informations (groupe sanguin, nom/numéro de la personne à contacter, allergies, etc) et propose même pour 5 euros environ de la créer pour vous et de vous l’envoyer sous le même type de format plastifié que celui d’une carte de crédit. C’est une option.

L’autre serait pour les membres du club de s’adresser à Salva qui a créé la trame d’une carte identique et qui peut vous la proposer plastifiée pour le prix d’un bon vélo (de préférence de marque italienne) ou à la rigueur simplement contre quelques minutes de votre temps à écouter sa playlist. Bref, c’est gratuit, c’est utile, c’est sympa, ça tient dans la poche du téléphone ou celle du blouson et ça peut, qui sait, vous sauver la vie (sans vouloir verser non plus dans le dramatique mais, sait-on jamais… Je connais quelqu’un récemment -nommons-la Pamela, du fait de son maillot de bain rouge- qui est sorti(e) faire du patin à glace avec son vélo et ça aurait pu mal se terminer).

Envoyez juste un petit mot à Salva si vous êtes intéressé(e). Si l’option un peu bricolage de cette carte vous déplaît, il existe des dispositifs très “techniques” vendus sur le net que vous pouvez tout simplement attacher à vos baskets ou votre ceinture.

Personnellement je crois que cette question de carte de prévention et de sécurité est l’excuse idéale pour reprendre un chien. En effet, il pourra porter ma carte sur le collier, je serai plus légère et je courrai plus vite (surtout s’il est en laisse).

chien-sportif-1

 

 

Laisser un Commentaire